novembre 26, 2022

RECRUTEMENT

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
 Talents Plus Conseils Côte d’Ivoire, filiale du Groupe Talents Plus Afrique,

recrute pour l’Unité Intégrée d’Administration des Projets (UIAP) : un Coordonnateur Général des Services Communs (H/F). TPCI; 00422R01CGSC


Contexte et justification :

En vue d’une plus grande synergie dans la coordination des interventions et d’une mutualisation des
moyens humains et financiers, l’Unité Intégrée d’Administration des Projets financés par la Banque
mondiale du secteur de l’environnement (UIAP), a été créée. Cette Unité intégrée a pour mission de gérer
tous les projets financés ou cofinancés par la Banque mondiale et elle est placée sous la tutelle du
Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD).

L’Unité Intégrée d’Administration des projets a initialement hébergé les projets ci-après :

- Projet de Réduction des Émissions de gaz à effet de serre issues de la Déforestation et de la
Dégradation des forêts (REDD+) ;

- Projet de Gestion des Pesticides obsolètes en Côte d’Ivoire (PROGEP-CI) ;

- Projet d’Investissement Forestier, phase 1 (PIF 1) ;

- Projet de Gestion du Littoral Ouest Africain (WACA) ;

Actuellement, le Projet de Réduction des Émissions de gaz à effet de serre issues de la Déforestation et
de la Dégradation des forêts (REDD+) et le projet de Gestion des Pesticides obsolètes en Côte d’Ivoire
(PROGEP-CI) sont achevés, laissant ainsi deux projets dans le portefeuille de l’UIAP. Cependant, l’UIAP
est appelée à recevoir bientôt le Projet d’Investissement Forestier, phase 2 (PIF 2). Par ailleurs, le
Secrétariat exécutif permanent de REDD+ (SEP-REDD) va appuyer la Fondation des parcs et réserves de
la Côte d’Ivoire (FPRCI) dans la mise en œuvre du Projet de Réduction des Émissions (PRE).

La structure de l’Unité Intégrée d’Administration des Projets financés ou cofinancés par la Banque
mondiale (UIAP) comprend :

- les coordinations de chaque projet ;

- les cellules spécialisées des services communs.

Les Services communs sont structurés en cellules spécialisées et concernent les fonctions de :

- gestion administrative et financière ;

- passation des marchés ;

- planification et suivi-évaluation ;

- sauvegardes environnementale et sociale ;

- monitoring, mesure et notification ;

- communication et mobilisation des parties prenantes ;

- développement communautaire et activités Génératrices de revenus.

Les cellules spécialisées sont créées dans le but de mutualiser les services communs et les ressources
humaines en vue d’une synergie et d’une gestion optimale de ces services au profit de tous les projets de
l’UIAP. Ces cellules, sans être limitatives, sont :

- la Cellule Administrative et Financière (CAF) ;

- la Cellule de Passation des Marchés (CPM) ;

- la Cellule de Planification et Suivi-Evaluation (CPSE) ;

- la Cellule de Sauvegardes Environnementale et Sociale (CSES) ;

 

- la Cellule de Communication et de Mobilisation des Parties Prenantes (CCMPP);
- la Cellule des Mesures, de Notification et de Vérification (CMNV) ;

- la Cellule de Développement Communautaire et Activités Génératrices de Revenu
(CDCAGR).

La coordination de chaque projet est placée sous l’autorité d’un Coordonnateur Dédié et les Cellules
spécialisées des services communs sont dirigées par le Coordonnateur Général des services communs.

Chaque projet de l’UIAP garde sa personnalité juridique, son autonomie financière et son Coordonnateur
appelé Coordonnateur Dédié, son comité technique et son comité de pilotage conformément à l’accord
de financement et au document de projet.

Le Coordonnateur dédié peut être assisté dans l’exécution du projet de Spécialistes techniques propres
dont les fonctions sont spécifiques et ne peuvent être partagées par plusieurs projets.

Chaque Cellule Spécialisée des services communs est dirigée par un Chef de Cellule et est composée
d’une équipe d’experts et du personnel d’appui nécessaires pour la bonne exécution de la thématique

Les Cellules spécialisées des services communs sont sous la coordination directe et hiérarchique du
Coordonnateur Général des services communs. Elles sont en lien fonctionnel avec les Coordonnateurs
dédiés et mènent leurs activités administratives et fiduciaires en étroite liaison avec eux.

Pour assurer convenablement les services communs aux Projets, l’UIAP par les présents termes de
férence se propose de recruter un Coordonnateur Général des services communs pour la supervision et
la coordination des activités des Cellules spécialisées.

Mission et responsabilités du Coordonnateur Général des services communs

Le (la) Coordonnateur Général (Coordonnatrice) Général (e) des services communs est un régulateur qui
sera chargé de :

- assurer la coordination directe et hiérarchique des Cellules spécialisées des Services Communs ;

- s’assurer que les services de gestion administrative et financière, passation des marchés,
planification et suivi-évaluation, sauvegardes environnementale et sociale, communication, les
services d’assistance aux communautés et de création des activités génératrices de revenus sont
fournis de manière optimale et dans les délais aux projets de l’UIAP et à la satisfaction des
Coordonnateurs dédiés ;

- Coordonner l’élaboration par les Coordonnateurs dédiés des documents de planification
opérationnelle (PTBA, budget, plan de trésorerie/plan de décaissement, PPM) des projets de
l’UIAP ;

- assurer de façon ordonnée et efficace les services communs aux projets de l’UIAP ;

- organiser les réunions périodiques de concertation des Coordonnateurs Dédiés, des points focaux
et des chefs des cellules spécialisées sur le suivi de la mise en œuvre des services communs des
PTBA respectifs des projets de l’UIAP ;

- suivre les plans d’action de mise en œuvre des recommandations des missions d’appui à la mise en
œuvre des projets, des missions d’audit interne et externe ;

- assurer en liaison avec les Coordonnateurs dédiés, la production des différents rapports
périodiques requis pour les projets de l’UIAP ;

- respecter et de faire respecter à tous égards les dispositions des différents manuels de gestion des
projets, notamment le manuel de procédures administratives, financières et comptables.

 

Le Coordonnateur Général des services communs exécute ses fonctions dans le strict respect de
l’autonomie opérationnelle des Coordonnateurs dédiés des projets et n’a aucune autorité hiérarchique
sur ces Coordonnateurs dédiés.

Qualifications et expériences requises :

Le candidat doit remplir les critères de qualification suivants :

- Être titulaire d’un diplôme d’études supérieures (minimum BAC + 5) dans l’un des domaines de :
Gestion, Administration Publique, planification, finances ou tout autre diplôme équivalent ;

- Avoir un minimum de dix (10) ans d’expérience professionnelle avec cinq (05) ans d’expérience
professionnelle en gestion des ressources humaines ou en management des organisations ou
autre discipline équivalente ;

- Une expérience d’un projet financé par la Banque mondiale ou autres Partenaires Techniques et
Financiers serait un atout ;

- Maîtriser parfaitement l’outil informatique (logiciels usuels du paquet MS Office, messagerie
électronique).

Aptitudes :

Le poste requiert l’intégrité, des compétences génériques et managériales les plus exigeantes. À cet
effet, le Coordonnateur Général des services communs doit répondre aux aptitudes suivantes :

- Avoir de solides compétences en management et en leadership avec la capacité de diriger, de
définir une vision et d’amener une équipe à cette vision ;

- Être capable de fédérer une équipe autour de lui et de mobiliser une équipe sur des objectifs des
projets à l’effet d’obtenir des résultats satisfaisants ;

- Être apte à travailler sous pression et dans un environnement pluridisciplinaire et multiculturel ;

- Avoir une bonne capacité de planification stratégique et opérationnelle ;

- Avoir le sens de la rigueur et une grande capacité d’organisation et de planification du travail pour
les résultats et le respect des délais ;

- Avoir une bonne capacité de réponses aux pressions et aux urgences du poste ;

- Avoir la capacité d’initiative et d’autonomie et le sens de l’anticipation ;

- Avoir une bonne capacité de communication et de relations interpersonnelles ;

- Avoir une bonne capacité rédactionnelle, un esprit d’analyse et de synthèse ;

- Avoir la capacité de gérer les conflits interpersonnels.

Conditions d’emploi :

- Poste basé à Abidjan avec des missions à l’intérieur du pays ;

- Contrat de services de consultant à temps plein sur la durée des projets. Toutefois le contrat est
renouvelable chaque année sur la base d’une évaluation de performance conformément aux
dispositions en vigueur ;

- Confirmation du contrat : à l’issue de six (6) mois d’essai ;

- Disponibilité immédiate.

 

Procédures de recrutement et conflits d’intérêts :
Un consultant sera sélectionné en accord avec les procédures définies dans le Règlement de Passation
des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets d’Investissement (FPI) de la
Banque mondiale de juillet 2016, révisé en novembre 2017, août 2018 et novembre 2020.

Les candidats doivent être exempts de tout risque de conflits d’intérêt au regard des dispositions de
l’article 3.17.d. de ce Règlement à savoir :

« Les Consultants (y compris les experts, le personnel et les sous-consultants à leur service) qui ont une
relation professionnelle ou familiale étroite avec tout cadre de l’Emprunteur, de l’organisme d’exécution du
projet, d’un bénéficiaire d’une fraction du financement de la Banque ou de toute autre partie représentant
l’Emprunteur ou agissant en son nom qui participe directement ou indirectement à tout segment :

- de la préparation des Termes de référence de la mission ;

- du processus de sélection pour le contrat ; ou

- de la supervision du contrat, ne peuvent être attributaires d’un contrat, sauf si le conflit résultant de
ladite relation a été réglé d’une manière que la Banque juge satisfaisante tout au long du processus
de sélection et de l’exécution du contrat. »

Les fonctionnaires ou les représentants du gouvernement peuvent faire acte de candidature (i) s’ils sont
en congé sans solde ; (ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils travaillaient
immédiatement avant leur départ en congé et (iii) si leur emploi ne donne pas lieu à un conflit d’intérêts.

Composition et soumission de dossier de candidature :

Les candidats intéressés par cette offre devront, au risque d’irrecevabilité, produire :

- une lettre de motivation signée adressée au Coordonnateur Général par intérim de l’UIAP,

- un Curriculum Vitae chronologique (période exacte de chaque expérience) détaillé et signé,

- la preuve du niveau de qualification (diplôme) et,

-
les certificats/ attestation de travail couvrant les expériences présentées,
Les candidats doivent déposer leur dossier physique (procédure conseillée) au
siège du cabinet TALENTS
PLUS CONSEILS CÔTE D’IVOIRE (TPCI)
sis au II Plateaux-SOCOCE, Immeuble BOTIWA, Escalier G, 3è
étage, por
te 531 ou par mail: recrutement-Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
Date limite de dépôt : 05 mai 2022 à 16 h 00 TU.

Infos line : (+225) 27 22 41 01 52- 07 09 21 17 27

NB : Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour la suite du processus. L
es candidatures
féminines sont encouragées.

 
© 2019 Société de Développement des Forêts

BDA