mai 11, 2021

Faune

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Forêt classée de Yalo : les éléphants de plus en plus présents
Grâce aux actions de sécurisation menées par la SODEFOR, la forêt classée de Yalo (Sipilou) devient de plus en plus un asile paisible pour les animaux. La preuve en est que le chef de l’Unité de Gestion Forestière (UGF) de Yalo, le sous-lieutenant Hien Sambi Michel et ses collaborateurs font régulièrement la rencontre d’éléphants au cours de leurs patrouilles ordinaires, comme ce fut le cas le vendredi 16 avril 2021. En effet, ils avaient aperçu, ce jour, une femelle et son petit sur leur chemin.
Pour rappel, dès la première découverte des pachydermes le mardi 30 juin 2020, afin de prévenir les conflits hommes-faunes, une équipe composée des agents de l’Unité de Gestion Forestière de Yalo et du Cantonnement des Eaux et Forêts de Sipilou avait aussitôt sillonné sept villages riverains de la forêt classée pour informer les populations de l’existence des éléphants dans la localité et les inviter à les protéger en dénonçant toute activité qui pourrait nuire à leur vie (braconnage, empoisonnement).
Les populations avaient été informées sur le fait que toutes les formes d’agression portées aux éléphants sont interdites par la loi et sévèrement punies. Par conséquent, tous ceux qui se rendront coupables, complices ou co-auteurs d’attaques seront recherchés et traduits devant les tribunaux.
L’importance des éléphants avait été expliquée. Il avait été relevé qu’ils sont des espèces menacées de disparition, et qu’ils jouent un rôle important dans l'équilibre de la biodiversité.
Les populations avaient donc été invitées à les protéger afin de permettre aux générations futures d’en bénéficier. Sur le plan économique, les populations avaient été informées que la présence des éléphants va attirer des touristes dans la localité et elles seront les premières bénéficiaires.
© 2019 Société de Développement des Forêts

BDA