août 04, 2020
baner pub

Forêt classée de Yalo : un troupeau de 04 éléphants aperçu par les agents de la SODEFOR

En septembre 2019, le lieutenant Fofana Mamadou, le chef d’alors de l’Unité de Gestion Forestière de Yalo et ses collaborateurs avaient fait, lors d’une patrouille ordinaire, le constat de plusieurs indices prouvant la présence d’éléphants dans la forêt classée de Yalo (département de Sipilou).

Presque un an après, soit le mardi 30 juin 2020, le Sous-Lieutenant Hien Sambi Michel, chef de l’Unité de Gestion Forestière par intérim de Yalo a annoncé, avec photos à l’appui, la découverte d’un troupeau de 04 éléphants dans la forêt classée de Yalo.

Notons-le, ce retour des pachydermes dans cette forêt classée est consécutif aux actions de déguerpissements menées par la SODEFOR depuis 2016. Ces actions de destructions des campements ont ramené la quiétude dans ce massif forestier, condition indispensable à la présence de ces animaux de grande taille.

Déjà en septembre 2019 après la découverte de leurs traces, pour prévenir les conflits hommes-faunes, une équipe composée des agents de l’Unité de Gestion Forestière de Yalo et du Cantonnement des Eaux et Forêts de Sipilou avait aussitôt sillonné sept villages riverains de la forêt classée pour informer les populations de l’existence des éléphants dans la localité et les inviter à les protéger en dénonçant toute activité qui pourrait nuire à leur vie (braconnage, empoisonnement).

Les populations avaient été informées sur le fait que toutes les formes d’agression portées aux éléphants sont interdites par la loi et sévèrement punies. Par conséquent, tous ceux qui se rendront coupables, complices ou co-auteurs d’attaques seront recherchés et traduits devant les tribunaux.

L’importance des éléphants avait été expliquée. Il avait été relevé qu’ils sont des espèces menacées de disparition, et qu’ils jouent un rôle important dans l'équilibre de la biodiversité. Les populations avaient donc été invitées à les protéger afin de permettre aux générations futures d’en bénéficier.

Sur le plan économique, les populations avaient été informées que la présence des éléphants va attirer des touristes dans la localité et elles seront les premières bénéficiaires.

SERVICE COMMUNICATION SODEFOR

© 2019 Société de Développement des Forêts

BDA